Nos métiers

  • INGÉNIEUR(E) CERTIFICATION

    En plus de leurs compétences techniques, ils concourent à la satisfaction...

  • ASSISTANT(E)

    Maillon indispensable dans les équipes, les assistant(e)s...

  • CHEF(FE) DE PRODUITS

    Il doit détecter les nouvelles tendances et saisir leur intimité avec les attentes des clients.

  • AUDITEUR(TRICE)

    C'est le métier symbole de la certification...

  • DÉVELOPPEUR(EUSE)

    C’est lui qui impulse le développement commercial, marketing ou technologique...

  • COMMERCIAL(E)

    Elle est garante de la bonne application du contrat au cours de ses trois années de validité.

  • CHEF(FE) DE PROJET INFORMATIQUE

    LA DSI met au point des outils répondants aux besoins et attentes de ses clients et de leurs activités.

  • CHEF(FE) DE PROJET NORMALISATION

    Pilier du groupe AFNOR, l’entité AFNOR Normalisation élabore, avec les professionnels des secteurs concernés, des normes...

  • CHARGÉ(E) DE CLIENTÈLE

    Le chargé de clientèle organise et assure le suivi des audits qui permettent de faire reconnaître des bonnes pratiques.

 

Commercial(e)

 

Pour développer, pérenniser et accroître ces activités, le groupe AFNOR s’appuie sur des équipes commerciales composées d’ingénieurs commerciaux et de technico-commerciaux.

Vincent Maille, commercial à AFNOR Compétences
J’ai intégré AFNOR Compétences en février 2016, titulaire d’un master de développement durable, après un an à vendre des formations QSE ou DD au sein d’une société d’éditions. En trois mois, j’ai dû m’imprégner des principaux enjeux du groupe. Mes missions ? Fidéliser la clientèle et détecter ses nouveaux besoins. Je prospecte aussi de nouveaux clients et propose de nouveaux produits de formations techniques en fonction des opportunités liées aux évolutions réglementaires, par exemple.
Sur certains sujets, je travaille en collaboration avec AFNOR Certification. Ce que je préfère : les poussées d’adrénaline pour trouver des solutions dans un délai court, dans le cadre d’un appel d’offres par exemple.
Maeva Vilares, commerciale à AFNOR Compétences
Je suis arrivée chez AFNOR Compétences il y a quatre ans, en tant qu’assistante de formation. Je suis assez rapidement devenue technico-commerciale pour la gamme de formations techniques, Expertech, que j’ai aidé à structurer. Aujourd’hui, je travaille avec 7 chefs de produits et une ingénieure commerciale. J’ai pu développer des compétences commerciales que je n’avais pas forcément acquises pendant mes études. Un diagnostiqueur veut se former dans l’objectif de se faire certifier ? Je le conseille, je sélectionne pour lui le stage correspondant à ses attentes.

Ce que j’apprécie le plus ? Le travail en équipe et le partage d’information, une force pour notre groupe. J’apprécie aussi la relation avec les clients. Un client satisfait nous le montre par un sourire ou un remerciement, c’est toujours agréable.

En binôme avec le chargé d’affaires, qui planifie les audits, je suis garante de la bonne application du contrat au cours de ses trois années de validité. Je gère un portefeuille d’environ 300 clients en PME dans la région Centre-Val-de-Loire, avec une vraie diversité d’activités (industrie, service, aéronautique, etc.) mais aussi de référentiels normatifs. Je suis amenée à traiter de nombreux sujets chaque jour, c’est l’un des aspects qui m’intéresse le plus dans mon métier. Aucune journée ne ressemble aux autres ! J’interviens systématiquement auprès des clients quelques mois avant le renouvellement de leur audit, pour identifier leurs nouvelles attentes, évoquer les nouvelles versions et les évolutions dans leur entreprise.

Nous échangeons également fréquemment en cours de cycle. Je suis aussi chargée de traiter les nouvelles opportunités et de contacter les potentiels futurs clients. Les qualités indispensables à un technico-commercial AFNOR ? L’écoute et la compréhension du client, la réactivité et le travail en équipe !

Mes deux principales missions consistent à fidéliser nos clients existants et à transformer en clients les prospects identifiés. Je couvre une zone qui comprend tout l’est de la France (Alsace-Champagne-Ardenne, Bourgogne-Franche-Comté et une partie de Rhône-Alpes-Auvergne) ainsi que les pays francophones (notamment le Maghreb, la Belgique et le Luxembourg), quel que soit le secteur d’activité du client et ses besoins de normes volontaires. Une vraie diversité que j’apprécie beaucoup : j’apprends chaque jour !

Ce métier nécessite un grand sens du contact. Il faut aimer aller à la rencontre des clients – le téléphone ne suffit pas – pouvoir comprendre rapidement leurs besoins et savoir adapter très vite son argumentaire à leurs attentes. La norme volontaire est souvent vue comme quelque chose de contraignant : mon rôle est de démontrer le contraire, en prouvant tous les avantages de ce système, et de leur donner envie de s’engager dans cette démarche, puisque ce sont les ‘gens’ du secteur qui font les normes

Lydie Guenzi, ingénieure commerciale Édition.

 

Acheteur(-euse)

Pour répondre aux besoins de ses différentes unités opérationnelles, le groupe AFNOR déploie une équipe d’acheteurs et d’acheteuses, évoluant dans un département Achats référençant quelque 2 500 fournisseurs, pour tous types de produits et de services. Parmi leurs missions : déployer une démarche d’achats responsables et construire des relations de confiance avec les fournisseurs dans une optique de développement durable.

Au sein du groupe AFNOR, j’exerce le métier d’acheteur depuis septembre 2014. C’est un métier attrayant qui demande une maîtrise des coûts (logique !), tout en respectant des critères définis en amont : critères techniques (la prestation du fournisseur), critères de responsabilité sociétale (notre politique d’achats responsables).

Dans mon département, quatre acheteurs s’assurent que le choix des prestations, matérielles et intellectuelles, réponde à la demande des clients internes tout en remplissant lesdits critères. Ma spécialité est l’informatique : j’achète des PC, des logiciels, etc. On me confie une vingtaine de consultations par an, pour des prestations faisant l’objet d’une demande expresse d’un client interne au groupe, mais aussi de notre propre initiative, après avoir identifié un besoin.

J’ai ainsi été impliquée dans le choix de l’outil informatique propre au projet GRC (Gestion de la relation clients) du groupe, un projet stratégique qui a mobilisé de nombreuses fonctions (communication, marketing, comptes-clés, qualité, informatique, etc.). Le métier d’acheteur exige aussi des garde-fous : il faut veiller à ne pas se laisser séduire par des prestations qui semblent séduisantes mais qui nous seront inutiles. Mon métier me demande aussi une certaine curiosité : il faut savoir chercher, faire des études de marché, s’intéresser aux nouvelles tendances.

Chef(fe) de projet informatique

E-commerce, e-learning, outils de travail collaboratif et documentaire, moteur de recherche,… Une vraie diversité de solutions innovantes portées par les chefs de projets informatique. En relation étroite avec le pôle conseil d’AFNOR et les maîtres d’ouvrage (MOA) des unités métiers du groupe, le chef de projet intervient à toutes les phases : étude, analyse, développement, livraison des produits,…

Je participe à l’élaboration d’un projet de A à Z. Ce regard très complet, sur le long terme, fait partie des aspects qui m’intéressent le plus dans mon travail, tout comme la double casquette que je porte : je gère à la fois les questions techniques, qui me passionnent, mais aussi la relation avec les utilisateurs. Mon métier : les accompagner, les écouter, recueillir leurs besoins pour répondre au mieux à leurs attentes.

Actuellement, je gère actuellement deux projets très différents. Le premier porte sur la refonte de Norm’Info, une application au cœur des activités d’AFNOR, qui permet à chacun de contribuer à l’élaboration des normes volontaires en partageant ses commentaires et expertises. Le second concerne le développement d’un outil pour coordonner les échanges entre AFNOR et des prestataires extérieurs.

La capacité d’adaptation compte parmi les qualités indispensables dans mon métier. Il faut être réactif face à la diversité d’interlocuteurs et d’environnements que nous rencontrons.

Chef(fe) de projet normalisation

Le chef de projet en normalisation pilote et anime les travaux de normalisation en cours dans son domaine d’intervention. Au niveau national, il réunit tous les acteurs concernés et organise des tours de table pour arrêter la position de la France. Au niveau européen et mondial, il coordonne les travaux entre les différents pays, avec un devoir de neutralité indispensable à la crédibilité des futurs textes.

Il n’y a pas de routine dans mon métier. En permanence, je gère environ 300 projets de normes, toutes à des stades différents. Je dois organiser des réunions avec les acteurs concernés de mon domaine, celui de la santé, être force de proposition pour les aider à faire entendre leur position, prendre en compte toutes les informations que je reçois, mais aussi détecter de nouveaux besoins, par exemple lorsque j’identifie un problème qui pourrait être résolu par une norme. L’écoute est pour moi la principale des qualités à ce poste. Sans elle, impossible de comprendre les attentes de mes interlocuteurs.

Le pilotage de travaux de normalisation à l’international est l’un des aspects préférés de mon travail. C’est très gratifiant de chercher à coordonner les points de vue. Par exemple, je travaille sur les bonnes pratiques d’hygiène autour du tatouage en Europe. Si la France dispose d’un cadre réglementaire très strict, de nombreux pays comme le Danemark n’ont aucun texte sur le sujet. Les acteurs du secteur veulent gagner en qualité et en sécurité, ma mission est donc de les aider à arrêter une position commune, avec application volontaire, qui contribuera au développement de leur activité.

chef projet normalisation
Je développe des domaines de normalisation avec des entreprises, des associations de consommateurs, des fédérations professionnelles, les pouvoirs publics aussi... Ce qui me passionne ce sont toutes les rencontres que l'on peut faire, que ce soit des acteurs français ou internationaux... Je ne me lasse pas de ces relations et de ce partage d'informations avec tous…

                    > Voir la vidéo 

Chargé(e) de clientèle

Egalement appelé « Technicien en certification », le chargé de clientèle gère un vaste portefeuille client. Il entretient une relation de proximité avec chacun d’eux : c’est le garant de leur satisfaction et de leur fidélisation. Les portefeuilles sont organisés par secteur d’activité, comme par exemple l’optique, l’automobile ou le béton, avec des professionnels AFNOR spécialistes des techniques de leur domaine.

Ce poste nécessite de la rigueur, un très bon relationnel et une organisation hors pair. Je gère au total près de 500 clients qui interviennent sur 1.300 sites partout en France. Je travaille en lien étroit avec les ingénieurs en certification, pour planifier et faciliter les différentes parties de l’audit. Véritable fil rouge, j’interviens tout au long du processus de certification.J’en assure la traçabilité, planifie les audits en missionnant sur site des auditeurs indépendants partenaires d’AFNOR, et veille au respect des délais. Je prépare également les rapports d’audit, émets les certificats et facture aux clients. Ce qui m’intéresse le plus ? Le contact avec mes clients et les aspects techniques que nous abordons. Je rentre en profondeur dans les sujets et traite de très nombreuses problématiques au cours de mes journées.

Sophie Damerval, chargée de clientèle « Béton et sols sportifs d’intérieur »
En 2016, Sophie a évolué dans ses fonctions, elle occupe désormais le poste d’ingénieur certification

Chef(fe) de produit

Chez AFNOR, nos « têtes chercheuses » sont garantes du lancement et de la gestion d’un produit ou d’une prestation dans son ensemble, de sa conception à sa mise en vente. Elles constituent un élément clé, en étant en contact permanent avec les autres collaborateurs, et détectent les nouvelles tendances pour répondre aux attentes des clients.

Hommes et femmes de marketing, les chefs de produits AFNOR sont en quelque sorte des visionnaires et doivent pouvoir avoir un temps d’avance, notamment sur nos concurrents.
Déployé sur quatre activités (normalisation, édition, formation et certification), son rôle peut varier en fonction de cet environnement.

Je suis entrée chez AFNOR Éditions en tant que cheffe de produit, au département Marketing et Solutions d’Information (DMSI), après douze ans chez Ricoh. J’ai en portefeuille deux produits, les bases de données normatives Webport et les solutions de veille Perinorm. Ma mission consiste aussi à rechercher des partenariats de distribution de normes étrangères avec des organismes nationaux (Inde, États-Unis, Afrique du Sud...) en fonction des besoins de ses clients.
Je suis en contact avec différents interlocuteurs (commerciaux, développeurs, support technique, clients, homologues étrangers). Cela tombe bien, j’adore ça ! J’ai eu la chance de voyager dans le cadre de mon travail.

Au-delà du plaisir de rencontrer en face-en-face les personnes avec lesquelles j’ai l’habitude d’échanger par téléphone ou par courriel, c’est aussi l’occasion de découvrir des villes ou pays. Pour mener à bien une mission, l’honnêteté et le partage sont deux qualités primordiales pour moi. On gagne tellement de temps à se dire les choses !
Le nouveau Webport est le projet sur lequel j’ai aimé m’investir. Tout a été remis à plat. Tests clients, adaptation des développements, gestion du planning, lancement en juin 2016... À chaque phase, j’ai pris beaucoup de plaisir à faire évoluer ce produit. La nouvelle version a immédiatement été bien accueillie par les 44 000 utilisateurs. Mais ce n’est jamais fini. Tous les mois, nous faisons évoluer la solution pour plus de valeur ajoutée. »

Carine Le Masson, cheffe de produit AFNOR Editions

formateur afnor

Ingénieur(e) Certification

Les ingénieurs sont responsables de la réalisation des prestations de certification, qu’il s’agisse de certification de systèmes, de produits, de services ou de compétences.
Ils interviennent dans des secteurs d’activités très divers. En plus de leurs compétences techniques, ils concourent à la satisfaction et à la fidélisation client.
Ils sont aussi chefs de projet et gèrent des applications variées au sein d’un écosystème.

Assistant(e)

Les assistants sont un maillon indispensable dans les équipes, ils ont un rôle de soutien et participent à la cohésion. Autonomes dans leur travail, ils participent activement à la pérennité de la relation client, dans le cadre de la politique commerciale définie par le groupe.
Les assistants interviennent à différents niveaux et sur l’ensemble de nos activités : commercial, administration des ventes, gestion de projets, management, support… offrant une approche pluridisciplinaire de leur activité. Au sein du groupe AFNOR, l’assistanat se réinvente au quotidien.

auditeur afnor

Auditeur(trice)

C’est le métier symbole de la certification, l’une des quatre activités du groupe. L’auditeur AFNOR, qu’il soit salarié du groupe ou intervenant extérieur, assure la réalisation des audits et des évaluations conformément aux procédures et au règlement propres à chaque référentiel. Chez AFNOR Certification, les auditeurs participent directement au développement de nouvelles prestations, ou à l’amélioration des prestations existantes. Ils contribuent souvent à leur promotion auprès des entreprises et des organisations auditées. L’auditeur AFNOR a aussi la capacité de faire remonter les opportunités. Il dispose donc d’un sens aigu de la communication qui garantit au groupe de savoir l’ensemble de ses prestations défendues et mises en valeur auprès des organismes clients.

Développeur(se)

C’est lui qui impulse le développement commercial, marketing ou technologique dans chacune des quatre principales entités du groupe AFNOR : la normalisation, la certification, l’édition et la formation. AFNOR est leader dans ses quatre métiers, car il pratique une ambitieuse politique d’investissement afin de devancer les attentes du marché. Le talent du développeur AFNOR est de savoir organiser son activité en trois temps : la veille lobbying, pour identifier les acteurs et intégrer les réseaux stratégiques ; le plan de développement, où il élabore sa stratégie et la promeut auprès des acteurs du marché ; et la réponse aux attentes clients, auprès de qui il est un soutien, capable de proposer et d’assurer le suivi.

développeur AFNOR

Formateur(trice)

Enrichissant sa fonction de formateur classique par un rôle de réalisateur pour la mise en chantier de nouvelles formations, le formateur AFNOR doit détenir une expérience passée sur le terrain de la normalisation et de la certification. Son sens de la pédagogie dépasse le simple développement d’une technique, il s’apparente plutôt à un aspect de sa personnalité. Dans sa vie quotidienne, il intervient comme animateur et formateur pour les stages interentreprises et intra-entreprise. C’est à lui que le groupe, via sa filiale AFNOR Compétences, confie la responsabilité de promouvoir la qualité et la valeur ajoutée des prestations qu’il commercialise.

Documentaliste

Chez AFNOR, un documentaliste doit déployer diverses qualités : sens de l’anticipation, plaisir d’organiser, talents rédactionnels. Il fournit une assistance technique, aussi bien en interne qu’en direction des clients externes du groupe. Sa responsabilité est d’informer sur l’existence et le contenu des normes ou des réglementations françaises, européennes, internationales et étrangères. Comme il possède une solide expertise sur un ou plusieurs domaines d’activité, il est capable de repérer les équivalences entre les normes ou les réglementations selon leur lieu de production d’origine. Au-delà de l’assistance, de la recherche et de l’identification, il participe directement à la conception et à la réalisation des nouveaux produits d’information et des nouveaux outils documentaires. Le documentaliste AFNOR maîtrise avec la même précision les supports papier et les supports électroniques.

documentaliste afnor

Rejoindre le groupe AFNOR !

Partages